Get Adobe Flash player

UN BREF APERÇU

La Caritas Rwanda a été créée en 1960. Contenu par les Évêques Catholiques du Rwanda. Elle a été officiellement reconnue comme une organisation sans but lucratif par l’arrêté ministériel n° 499/08 en 1962, et est devenue une Organisation non gouvernementale conformément à la loi no 06/2012 du 17/02/2012 déterminant la gestion et la gouvernance des institutions basées sur les religions au Rwanda. Depuis 1965, Caritas Rwanda a été intégrée dans une organisation étendue, Caritas Internationalis, qui est une confédération internationale de toutes les Caritas du monde.  Actuellement, la Caritas Rwanda œuvre dans tout le pays à travers les Caritas diocésaines, Caritas paroissiales, Caritas des Centrales et les Caritas des Communautés Ecclésiales de Base.

Mission de la Caritas Rwanda

La Caritas Rwanda vise à créer une communauté de personnes qui respectent la dignité humaine dans laquelle chaque être humain a été créé, la dignité privée par la discrimination, l'extrême pauvreté, les maladies et l'injustice. La Caritas aide les personnes vulnérables à travers ses œuvres socio-caritatives, les initiatives dans les domaines de santé et de développement. Toutes ces activités sont basées sur la charité.

Valeurs de la Caritas Rwanda  

Dignité des êtres humains;

Solidarité

Service

Subsidiarité et partenariat

Compassion

Espérance

Egalité

Intendance

Objectifs-clés de la Caritas Rwanda

Fournir un soin particulier aux personnes vulnérables sans distinction aucune;

Construire un être humain bien complet ;

Soutenir les contributions des bénéficiaires ;

Promouvoir le partenariat;

Assurer un bon service;

Développer les activités durables.

A BRIEF OVERVIEW

Rwanda was established in 1960 by Catholic Bishops of Rwanda. It was officially recognized as a non-profit organization by the ministerial order nr 499/08 in 1962, and became a non-governmental organization according to the law no 06/2012 of 17/02/2012 governing the management and governance of religion-based institutions in Rwanda. Since 1965, Caritas Rwanda was integrated in an extended Caritas Organization known as, Caritas Internationalis, which is an international confederation of all Caritas organizations in the world. At the moment Caritas Rwanda is operating countrywide through Diocesan Caritas, Parish Caritas, sub-parish and Small Christian Communities’ Caritas.

Caritas Rwanda’s Vision and Mission

The Vision of Caritas Rwanda is to achieve a society that provides human dignity in which every human being was created; the dignity deprived by discrimination, extreme poverty, sickness and injustice. Caritas assist the vulnerable through its socio-welfare activities, health and development initiatives. All these activities are based on Charity.

Caritas Rwanda’s values:  

Human Dignity

Solidarity

Service

Subsidiarity and partnership

Compassion

Hope

Equity

Stewardship

Caritas Rwanda Key objectives

To provide a particular  care to the vulnerable without any discrimination;

To achieve an integral human being ;

To support beneficiaries ‘contribution ;

To promote partnership;

To ensure quality service;

To promote sustainable activities.

 

 

Partenaires

Video

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 1

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 2

 

Guca Burundu Inzara mu Bugesera 3

 

Caritas Rwanda s’engage dans le programme de l’éducation prescolaire ECD

Depuis ses débuts en 1960, la Caritas Rwanda n’a cessé de promouvoir la scolarisation des enfants des familles pauvres. Même si, en raison de l’étroitesse de ses moyens, elle est encore loin d’assister tous les enfants pauvres. Cependant, si tous ceux qui ont bénéficié de son assistance pouvaient lui manifester leur reconnaissance, le nombre d’enfants pauvres scolarisés serait aujourd’hui beaucoup plus important.

Depuis peu, la Caritas Rwanda s’est aussi, grâce à ses projets USAID Gimbuka et USAID Twiyubake, impliquée dans le programme d’éducation prescolaire communautaire visant à harmoniser l’éducation des tout petits, âgés de 3 à 6 ans, avec l’amélioration de leur état nutritionnel.

Ce programme dit “Early Child Development” (ECD) se fait selon deux modes d’opération: le “Community Based ECD” (CBECD), grâce auquel les enfants sont éduqués dans un centre communautaire fourni par l’administration publique, et le Home Based ECD (HBECD) par lequel les enfants sont éduqués dans leur village, dans un local fourni gratuitement par un membre de la communauté villageoise.

Depuis le début de cette année 2018, le projet USAID Gimbuka encadre 37 HBECD fréquentés par 701 jeunes enfants dans 22 villages du secteur de Byimana dans le district de Ruhango, tandis que, depuis deux ans, le projet USAID Nyabirasi encadre, dans le district de Rutsiro, 64 HBECD et 6 CBECD dans le secteur de Nyabirasi et 20 HBECD et 11 CBECD dans le secteur de Ruhango. 2109 enfants bénéficient de ce mode d’éducation préscolaire dans les deux secteurs du districts de Rutsiro.

Les enfants y acquièrent une grande maturation

Comme nous l’ont témoigné les parents de Rutsiro et Ruhango, cette éducation permet à leurs enfants d’acquérir une remarquable maturation intellectuelle et physique. “Les enfants s’y familiarisent à la vie sociale, apprennent les notions de calcul, d’anatomie, d’hygiène corporelle et vestimentaire, des jeux, des contes, etc. Un enfant fréquentant ce genre d’enseignement ne peut plus manger sans se laver les mains ni porter des habits sales”, nous a affirmé une mère rencontrée à Nyabirasi.

Selon M. Emmanuel Ndagijimana, Président du CBECD Nyabirasi, “grâce à ce mode d’éducation, l’enfant qui rentre à la maison salue d’abord les personnes qu’il y trouve et lorsqu’on lui donne à manger, il commence par se laver les mains. Chaque trimestre, nous sensibilisons les parents à donner quelque chose pour la bouillie des enfants, car, au début, les enfants admis au CBECD préféraient suivre leurs grands frères fréquentant l’école primaire qui reçoivent du lait, mais, depuis que les tout petits reçoivent aussi de la bouillie, ils sont devenus stables et assidus à la frequentation de leur éducation prescolaire.

Sacrifice consenti des parents pauvres

Néanmoins, que ce soit à Rutsiro ou à Ruhango, il n’est pas aisé pour les parents pauvres de trouver le peu de moyens pour la bouillie de leurs enfants. Selon Mme Thérèse Mukangarambe, reponsable du HBECD de Ntenyo dans le secteur de Byimana “seuls 5 parents, sur les 18 qui ont des enfants inscrits à cette école, parviennent à payer 100 francs hebdomadaires pour la contribution à la bouillie. Pour tous les autres, cette modique somme n’est trouvée que lorsqu’ils sont parvenus à trouver une tâche de cultiver pour quelqu’un. Et la rémunération pour ce genre de travail n’est que de 500 francs rwandais (soit environ 0,6 USD), une somme qu’il doit départager pour d’autres besoins familiaux”.

Néamoins, comme nous l’a témoigné aussi Angelique Uzamukunda, une des éducatrices du HBECD de Karama dans le secteur de Byimana, malgré les réticences du début, lorsque les parents se demandaient à quoi pouvait servir ce mode d’éducation, les premiers enfants qui ont fréquenté l’école ont prêché par l’exemple. “Les enfants qui rentraient chez eux avaient acquis la bonne habitude de saluer les parents et les autres personnes présentes à la maison, avant de raconter ce qu’ils avaient appris. Et, avant de manger, ils se lavaient les mains et se mettaient à prier. Et après le repas, ils se lavaient aussi les mains. Toutes ses attitudes incitaient les parents réticents à envoyer leurs propres enfants à la même école car ils constataient que leurs enfants étaient en retard sur les autres. C’est pourquoi, aujourd’hui, 70 % des enfants de 3 à 6 ans fréquentent les HBECD de notre village”.

Notons que  la Caritas Rwanda participe à la promotion de ce mode d’éducation par la formation des monitrices et la fourniture de certains équipements tels que les casseroles pour la préparation de la bouillie, les bassins, les équipements pour le lavement des mains, les tapis sur lesquels les enfants s’asseyent, les cordes pour sauter et autres jouets pour enfants.

                                                                        Aloys MUNDERE

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Sur Twitter

Sur Facebook