Réunion à Kigali du Groupe de Travail de Caritas Internationalis sur la Santé et le VIH

Le Groupe de Travail de Caritas Internationalis sur la Santé et le VIH tient, depuis mardi 23 octobre 2018, sa réunion à Kigali-Rwanda. C’est pour la première fois que ce groupe, qui comprend les représentants des différents continents, tient sa réunion en dehors de Rome.  Y participent notamment M. Stefano NOBILE de Caritas Internationalis (Europe), Dr. Prince Bosco Kanani de Caritas Rwanda (Afrique), Dr. Martin Kutowogbe Komlan de Caritas Togo (Afrique), Ms. Andrea Carolina Reyes Rojas de Mision Salud (Amérique Latine et Caraïbes), Dr. Adam Slote de Catholic Relief Services (Amérique du Nord), Dr. Esmay Ah Leong de Caritas Samoa (Océanie) et Dr. Mamadgamin Maramov de Caritas Tajikistan (Asie).

En ouvrant les travaux de cette réunion, Mgr Anaclet Mwumvaneza, Evêque du Diocèse de Nyundo au Rwanda et 1er Vice-président de Caritas Rwanda, a rappelé que le continent africain était aujourd’hui confronté à un certain nombre de problèmes de santé publique qui menacent la sécurité sanitaire dans la Région, notamment l'épidémie actuelle de maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo. “La famille Caritas sur le continent africain est plus que déterminée à aider les gouvernements et autres partenaires du secteur de la santé à atteindre la couverture universelle en matière de santé compte tenu de son mandat et de son avantage comparatif”, a-t-il indiqué. “Cependant, nous sommes conscients du fait que de nombreux déterminants sociaux, économiques, environnementaux et politiques de la santé ne relèvent pas du mandat de la Caritas. Nous continuerons donc à plaider auprès des autres secteurs et partenaires pour qu'ils prennent des mesures efficaces dans leur secteur et veiller à ce que la santé soit intégrée à toutes les politiques, car elles contribueront à l’atteinte de la couverture universelle en matière de santé sur notre continent”, a-t-il ajouté.

Mgr Anaclet Mwumvaneza a recommandé à toute la Famille Caritas de toutes les régions la mise en œuvre d’interventions essentielles ayant un fort impact selon une approche intégrée, multidisciplinaire et multisectorielle basée aussi sur l’approche des soins de santé primaires. “Mon organisation, la Caritas Rwanda a démontré que de telles interventions sont d’excellents investissements économiques, sanitaires et sociaux”, a-t-précisé. “L’approche multisectorielle nécessite une collaboration étroite et une bonne coordination des secteurs de la santé mais aussi avec les partenaires bilatéraux ou multilatéraux, le secteur privé et la société civile”, a fait remarquer l’évêque.

L’agenda de leurs travaux montre que les membres du Groupe de Travail de Caritas Internationalis sur la Santé et le VIH ont à examiner les points suivants:

  • Perspective régionale sur les priorités en matière de santé 2019.
  • Priorités régionales transversales en matière de santé 2019.
  • Perspective mondiale sur les priorités en matière de santé 2019.
  • Projet de prise de position sur l'accès aux médicaments.
  • Partenariat stratégique pour la collecte de fonds.
  • Plan opérationnel 2018-2019.

Aloys MUNDERE

0
0
0
s2sdefault